Marie Kortam

Biographie

Marie Kortam est chercheure associée à l’Institut Français du Proche-Orient (IFPO – Beyrouth) et  membre du Conseil Arabe des Sciences Sociales. Elle est titulaire d’un doctorat en sociologie et d’une maîtrise en sciences sociales appliquées à l’expertise, la recherche et l’innovation de l’Université de Paris-Diderot. Elle détient un DESS professionnel en information-communication et une maîtrise en travail social de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth.

Marie Kortam a occupé différentes postes à l’international en tant que chercheure ou professeure, dont récemment, en 2017, comme professeure invitée à l’Université Libano-américaine à Beyrouth (LAU). En 2015,  elle était chercheure invitée à Hertie School of Governance à Berlin, et en 2014, elle a occupé la position de chercheure invitée à l’Institut Christian Michelsen à Bergen en Norvège. Depuis 2017, elle est conseillère politique auprès du centre pour le dialogue Humanitaire (Hd) à Genève pour le Liban.

Après sa thèse de doctorat sur le sens de la violence chez des jeunes en milieu de ségrégation, où elle a comparé le vécu des jeunes français et des jeunes palestiniens, elle a publié son premier ouvrage intitulé Jeunes Palestiniens, jeunes français: quels points communs contre la violence et l’oppression? (Paris : L’Harmattan, 2013).

Ses principales publications et son travail actuel portent sur la violence, les conflits armés, les inégalités, les identités, les processus de radicalisation, les réfugiés palestiniens, les trajectoires des jeunes radicalisés, les discriminations, l’engagement et le désengagement.

Publications

Ouvrages

  • Kortam, M., 2013,Jeunes palestiniens, jeunes français : quels points communs face à la violence et l’oppression, L’Harmattan, Paris, 315p.
  • Kortam, M., 2011,Jeunes du centre, jeunes de la périphérie : discours sur la violence, Editions Universitaires Européennes, Berlin, 412p.

Articles

  • Kortam, M. “Palestinian refugee children: Violence in school and family”, in International Sociology, Volume 33, issue 4, 30 mai, 2018, pp: 486-502.
  • Kortam, M. « Le Jihad des Tripolitains dans la révolution syrienne : De la vengeance à la recherche du sens » (en arabe), Arab Reform Initiative, http :arab-reform.net, Sept. 2017.
  • Kortam, M. « From Cognitive Environment to French Youth Engagement in Jihad »,in Global policy Journal, Volume 8, Issue S4, June 2017, pp.100-105.
  • Kortam M., « Tripoli dans le marécage Syrien », inInterrogations, n. 24, juin 2017, [en ligne], http://www.revue-interrogations.org/Tripoli-dans-le-marecage-syrien,575
  • Kortam, M. (2017). Gendering (In-)Security: The Army, Barriers and Frontiers in Urban Tripoli. In A. J. Knudsen & T. Gade (Eds.), Civil-Military Relations in Lebanon : Conflict, Cohesion and Confessionalism in a Divided Society (pp. 101–120). London: Palgrave Macmillan.
  • Kortam M., « Le processus identitaire d’une Femme Palestinienne : de la souffrance à l’action » (en arabe),Civil society review: Lebanese, Refugee and migrant women in Lebanon: from sociopolitical marginality to turnaround strategies, issue 2, déc. 2016.
  • Kortam M., « Des Leaders religieux musulmans au Liban »,  Journal des anthropologues,n°146-147, 2016, pp. 133-149.
  • Kortam M., « La violence du pouvoir et la violence individuelle dans les espaces urbains en France et au Liban » (en arabe) « al-‘onf al-tasalloti wa al-‘onf alfardi fi al-fadaat al-hadariyah bayna loubnan wa faransa »,Idafat, no35, été 2016, pp. 48-76.
  • Kortam M., « L’armée dans la société : la légitimité de l’armée libanaise dans un Etat et une société sectaire » (en Arabe),Civil Society Knowledge Center-Lebanon, août 2016, http://cskc.daleel-madani.org/content/الجيش–والمجتمع–شرعية–الجيش–اللبناني–في–دولة–ومجتمع–الطوائف
  • Kortam M., « Baal Mohsen: stratégies de privatisation et de l’appropriation communautaire de l’espace public »,Civil Society Knowledge Center-Lebanon, août 2015, http://cskc.daleel-madani.org.
  • Kortam M., « Genre, politique et sacré dans les camps des réfugiés palestiniens »,Revue Asylon(s), n°9, juin 2012, Reconstructions identitaires et résistances, url de référence: http://www.reseau-terra.eu/article1245.html.
  • Kortam M., « Les liens sociaux entre traditionalisme et post-modernisme (Le cas de jeunes de Saint-Denis en région parisienne et le camp de Baddawi des refugiés palestiniens au Liban) » (en arabe) « Arawabet al-ijtima’ya ma bayna ataklidiya wa ma ba’da lhadatha (halat moukhayam al-baddawi lelajiin lfalastiniyin fi lobnan wa mantakat saint-Denis albarissia) »,Journal of Palestinian studies, n°92, automne 2012, pp. 100-113.

Chapitres d’ouvrages scientifiques

  • Kortam, M. “Lebanon”, Fabbri, Francesca and Paul Amanda (eds), in Fighting Terrorism and radicalisation in Europe’s neighbourhood: How to scale up EU effort’s, pp. 27-38, European Policy Centre, Friedrich Ebert Stiftung, 2018.
  • Kortam, M. “Gendering (In-) Security: Barriers and Frontiers in Urban Tripoli- Lebanon”, Knudsen, Are John and Gade Tine (eds),  InCivil- Military relations in Lebanon : Conflict, Cohesion and Confesionalism in a Divided Society, pp. 101-120, Palgrave Macmillon.

Rapports d’étude

  • Dot-Pouillard, N. et Kortam, M., « Un futur sans Espoir ? les Jeunes réfugiés palestiniens au Liban, entre marginalisation, exploitation et radicalisation »( en anglais et arabe), Rapport d’Etude,  Norwegian People’s Aid, Beyrout, novembre 2017.

Articles dans des quotidiens 

  • Kortam M., Les subalternes doivent parler pour un Liban équitable et inclusif, Mediapart, 5 mai 2018.
  • Kortam M., « Etat islamique » désir ou reconnaissance ? le cas de Tripoli, la consolidation de la paix au Liban, UNDP, n0 18, avril 2018, http://www.lb.undp.org/content/dam/lebanon/docs/CrisisPreventionRecovery/SupplementArticles/18Supp/Consolidation%20de%20la%20paix%20-%20%20FRANCAIS%2018H%20web%20FULL.pdf
  • Kortam M., « Comprendre le processus de radicalisation qui conduit des jeunes jusqu’en Syrie »,Huffington Post, 11 novembre 2016, http://www.huffingtonpost.fr/marie-kortam/radicalisation-attentats-daech-13-novembre/?utm_hp_ref=fr-
  • Kortam M., “Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’islamisation de la folie”,Huffington Post,  23 juillet 2016, http://www.huffingtonpost.fr/marie-kortam/lutte-terrorisme-nice-mohamed-lahouaiej-bouhlel_b_11103724.html#.
  • Kortam M., «Hassan, symbole de la part maudite de l’Humanité»,Huffington Post,  27 juin 2016, http://www.huffingtonpost.fr/marie-kortam/suicide-refugie-palestinien_b_10694588.html.
  • Kortam M., « De la déviance à la radicalisation : les racines de la radicalisation des jeunes français »,   « mina al-inhiraf ila atatarof : jouzour atatarof ll chobban alfaransiyin »,Aldimocratiya, n°61, 29/12/2015. http://democracy.ahram.org.eg/News/2900/.aspx
  • Kortam M., «Promouvoir la sécurité dans une perspective citoyenne», Huffingtonpost, 27 décembre 2015, http://www.huffingtonpost.fr/marie-kortam/controles-etat-durgence-prisons_b_8872886.html
  • Kortam M., « Le long travail pour freiner la radicalisation des jeunes Français », Huffingtonpost, 23 novembre 2015,http://www.huffingtonpost.fr/marie-kortam/
  • Kortam M., « La panique de la violence dans les yeux des marginalisés » (en arabe), « hala’a lounof fi ouyoun al-mouhamachin) »,Palestine, n°25, 15 mai 2012.

Interviews dans des journaux

Traduction, compte-rendus

  • Kortam, M., 2011, traduction à l’arabe « The new invisible college: science for development », Rigas A. inIndafat, Beyrouth, n°14, printemps 2011, pp.183-190
  • Kortam, M., 2009, Smaïn Laarcher,  Femmes invisibles, leurs mots contre la violoence, Calmann-Lévy, In Idafat, en arabe, n°7, 2009, pp.57-58

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search