Pénélope Larzillière

Biographie

Pénélope Larzillière est sociologue et politiste, directrice de recherche HDR à l’IRD, rattachée au CEPED à l’Université de Paris. Ses travaux portent sur l’engagement politique et le militantisme, y compris les formes extrêmes, et sur les circulations idéologiques. Elle a étudié la circulation des normes politiques, en particulier dans le domaine sécurité et développement. Elle dirige également un programme de recherche sur l’art contestataire, et les circulations et engagements artistiques. Parmi ses publications, on compte notamment les ouvrages Activism in Jordan. Political Engagement and Liberal Authoritarianism (Zed Books, 2016) et Être jeune en Palestine (Balland, 2004). Elle a co-dirigé, entre autres, les numéros de revue “Révolutions, contestations, indignations” (Socio, 2013) et “Faut-il désoccidentaliser l’humanitaire ?” (Humanitaire, 2010). Elle est actuellement membre du comité de pilotage de l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et membre du comité de rédaction de la revue Socio et du conseil de rédaction de la revue Monde Commun. Ses publications récentes analysent le rapport aux sentiments moraux dans l’engagement politique (Cultures & conflits, 2018), et avec Jacobo Grajales, Les émotions politiques des (ex-)combattants (dossier, Critique internationale, 2021).

Biography

Pénélope Larzillière is a sociologist and political scientist, senior research fellow at the IRD, attached to the CEPED at the University of Paris. Her research focuses on political commitment and activism, including extreme forms, and on ideological circulations. She has studied the circulation of political norms, particularly in the field of security and development. She also directs a research programme on protest art and artistic circulations and commitments. Her publications include Activism in Jordan. Political Engagement and Liberal Authoritarianism (Zed Books, 2016) and Être jeune en Palestine (Balland, 2004). She co-edited, among others, the journal issues “Révolutions, contestations, indignations” (Socio, 2013) and “Faut-il désoccidentaliser l’humanitaire?” (Humanitaire, 2010). She is currently a member of the steering committee of the Institute for the Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) at the École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) and a member of the editorial board of the journal Socio and the editorial board of the journal Monde Commun. Her recent publications analyse the relationship to moral sentiments in political engagement. (Cultures & conflits, 2018), and with Jacobo Grajales, Les émotions politiques des (ex-)combattants (dossier, Critique internationale, 2021).

Publications

Ouvrages / Directions de numéros de revue

Articles et contributions à des ouvrages collectifs

  • (avec Jacobo Grajales) « Les émotions politiques des (ex-)combattants. Pour une sociologie des sentiments moraux », Critique internationale, 2021/2 no 91, p. 9-22.
  • (avec Erminia Chiara Calabrese, Jacobo Grajales, Gabriela Manrique, Valentina Napolitano, et Laura Ruiz de Elvira) « Engagements et désengagements combattants. Les émotions comme outil d’analyse », Critique internationale, 2021/2, no 91, p. 163-181.
  • (avec Najwa Adra, Nadje Al-Ali, Sana Farhat, Danièle Joly, et Nicola Pratt, Women, violence and exiting from violence with a gendered approach: MENA region and diaspora, Working Paper Series, no 143, 2020, Paris, FMSH, 37 p.
  • « Genre, engagement et intersectionnalité : débats et expériences croisées », Socio, n° 11, 2018, p. 7-22.
  • « The Discourse of Security in Development Policies: A Genealogical Approach to ‘Security Sector Reform’ », Development Policy Review, vol. 37, no 3, mai 2019, p. 384-401.
  • (avec Joan Scott Scott W. et Michel Wieviorka), « Entretien avec Joan W. Scott », Socio, n°12, 2019, p. 187-203.
  • « Les transformations du militantisme dans le monde arabe », in Naïma Bouras (dir.), Regards Croisés sur les Printemps Arabes. Ruptures/continuités dans l’analyse de sociétés en mutation, Paris, L’Harmattan, 2019, p. 146-151.
  • (avec Danièle Joly, Najwa Adra, Nadje Al Ali , Sana Farhat et Nicola Pratt), « Women, violence and exiting from violence with a gendered approach: MENA region and diaspora », in International Panel on Exiting Violence. Draft Report 2017-2019, Paris, Fondation Maison des Sciences de l’Homme, 2019.
  • (avec Danièle Joly, Najwa Adra, Nadje Al Ali , Sana Farhat et Nicola Pratt), « Femmes et violence, une approche genrée: région ANMO et diaspora », in Panel International sur la Sortie de la Violence- Rapport provisoire 2017-2019, Paris, Fondation Maison des Sciences de l’Homme, 2019.
  • « ‪Sentiment d’injustice et engagement. Les expressions militantes de chocs moraux en contexte coercitif ou autoritaire‪ », Cultures & Conflits, 2018, n° 110, p. 157-177
  • « On suicide bombings: questioning rationalist models and logics of gender », in International Review of Sociology, 2016, published online 28 Nov 2016, p. 1-18.
  • « La “réforme du secteur de la sécurité”. Généalogie critique du discours sécurité et développement », in Revue Tiers Monde, avril-septembre 2016, n° 226-227, p. 147-170.
  • « Gestion de crise en Jordanie : contestation limitée, réformes bloquées, société divisée », in Frédéric Charillon et Alain Dieckhoff, Afrique du Nord Moyen-Orient. L’échec du rêve démocratique. Édition 2014-2015, Paris, La Documentation Française, 2014, p. 107-121.
  • « Production of Norms and Securitization in Development Policies: from ‘Human Security’ to ‘Security Sector Reform’ », in Working Paper Series 13, American University of Beirut, Issam Fares Institute, December 2012, 24 p.
  • « Political Commitment under an Authoritarian Regime: Professional Associations and Islamist Movement as Alternative Arenas in Jordan », in International Journal for Conflict and Violence, 2012, vol. 6, n° 1, p. 11-25. Lire l’article
  • « Sociologie de l’engagement à partir du Proche-Orient », in Jalal Al Husseini et Aude Signoles (éds.), Les Palestiniens entre État et diaspora. Le temps des incertitudes, Paris, Karthala, IISMM-EHESS, 2012, p. 179-188 et 299-301. Lire l’article
  • « Nationalisme, communisme ou islamisme ? Idéologie et engagement en Jordanie », in Jalal Al Husseini et Aude Signoles (éds.), Les Palestiniens entre État et diaspora. Le temps des incertitudes, Paris, Karthala, IISMM-EHESS, p. 189-210. Lire l’article
  • « Opération martyre », in Marianne-L’Histoire (hors-série), août-septembre 2011, p. 72.
  • « Contestation et autoritarisme libéral en Jordanie », in Mouvements, 2011, n° 66, p. 104-109. Lire l’article
  • « Analyser les attentats-suicides : rationalité, genre et contextualisation », in Les Champs de Mars, 2011, n° 22, p. 85-108. Lire l’article
  • « Organisations professionnelles et mobilisation politique en contexte coercitif : le cas de la Jordanie », in Critique Internationale, 2010, n° 48, p. 183-204. Lire l’article
  • « Research in Context: Scientific Production and Researchers’ Experience in Jordan », in Science, Technology & Society, 2010, vol. 15, n° 2, p. 309-338. Lire l’article
  • « Fermeture ou transformation des “possibles protestataires”? L’évolution de l’engagement politique dans les Territoires palestiniens », in Esther Benbassa (éd.), Israël/Palestine : Etat des lieux, Paris, CNRS éditions, 2010, p. 195-207. Lire l’article
  • (avec Michel Galy), « Au risque du refus ? », in Humanitaire, 2010, n° 24, p. 34-39. Lire l’article
  • « Palästinenser im Exil und nach ihrer Rückkehr », in Margarete Misselwitz et Klaus Schlichte (éds.), Politik der Unentschiedenheit Internationale Politik und ihr Umgang mit Kriegsflüchtlingen, Bielefeld, Transcript Verlag, 2010, p. 237-262.
  • « Militantisme palestinien : un changement de répertoire d’action », in Sciences au Sud, septembre/octobre 2009, n° 51, p. 16. Lire l’article
  • « L’influence des approches sécuritaires sur les politiques de développement au Proche-Orient », in Revue Humanitaire, automne/hiver 2008, n° 20.
  • « Le temps des “martyrs” », in L’Histoire, avril 2008, p 86-88.
  • « Chechnya: Moving toward Islamic Nationalism ?  », in Amélie Blom, Laetitia Bucaille et Luis Martinez (éds.), The Enigma of Islamist Violence, London, Hurst, 2007, p.89-104. Lire le chapitre
  • « Islamisme et nationalisme dans les Territoires palestiniens de la première à la seconde Intifada », in Khoury, G. et Méouchy, N. (dir.), Etats et Sociétés de l’Orient arabe en quête d’avenir, Paris, Geuthner, 2007, Tome II, p 391-401.
  • « Autorité Palestinienne : blocus et divisions », in Montbrial T. et Moreau Defarges, P. (dir.), RAMSES 2007, p 207-209.
  • « Autorité Palestinienne : l’enclavement », in Montbrial T. et Moreau Defarges, P. (dir.), RAMSES 2006, p 177-179.
  • « Adaptation without Assimilation: Palestinian Youth in France and Germany », in Shiblak, A (dir), The Palestinian in Europe: Challenges of Dual Identity and Adaptation, Shaml/Institut for Jerusalem Studies, Jérusalem, 2005, p 122-129.
  • « Construction nationale et construction de soi. L’évolution de l’engagement politique des jeunes Palestiniens de la première à la deuxième Intifada », in Egypte/Monde arabe, 2003, n°6, p 19-36. Lire le texte
  • « Palästinensische “Märtyrer” : eine vergleichende Analyse über die Selbstmordattentäter »; in Journal für Konflikt und Gewaltforschung, Université de Bielefeld (Allemagne), 2003, n°2, p 121- 142.
  • « Tchétchénie, le jihad reterritorialisé », in Critique internationale, juillet 2003, n° 20, p 151-164.
  • « Les “martyrs”, violence sacrificielle en Palestine », in Sciences Humaines, mai-juin 2003, p 34-37.
  • « Le “martyr” palestinien, nouvelle figure d’un nationalisme en échec » et « La nouvelle confrontation israélo-palestinienne », in Alain Dieckhoff et Remy Leveau (dir.), Israéliens et Palestiniens : la guerre en partage, Paris, Balland, 2003, p. 80-109 et 16-46.
  • « Palästinensische Studenten in Deutschland und Frankreich im Vergleich : Netzwerkmechanismen und Wege der Identitätskonstruktion », in Alexandre Escudier (dir.), Islam und Moderne. Der gesellschaftliche Umgang mit dem Islam in Frankreich und Deutschland, Göttingen, Wallstein/Collection “Genshagener Gespräche”, 2003, n° 5, p. 47-52.
  • « L’Islam politique et le nationalisme palestinien », in Michel Wieviorka (dir.), L’avenir de l”Islam en France et en Europe, Paris, Balland, 2003, p. 155-165.
  • « Le “martyre” des jeunes Palestiniens pendant l’intifada Al Aqsa : analyse et comparaison », in Politique étrangère, octobre-décembre 2001, n° 4, p 937-951 (traduction italienne in La rivista del manifesto, 2003, n° 42, p 47-52.
  • « Références à l’Occident dans les constructions d’identité de la jeunesse palestinienne », in Michel Wieviorka et Jocelyne Ohana (dir.), La différence culturelle : une reformulation des débats, Paris, Balland, 2001, p. 185-191.


Citer ce billet
Sabrina Melenotte (2015, 5 juillet). Pénélope Larzillière. SoV. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uhwx

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search