Johanna Carvajal González

Johanna Carvajal González, historienne de l’art et du théâtre de l’Université de Bologne (Italie), est doctorante au sein du CAER (Centre aixois d’études romanes) à Aix-Marseille Université (AMU), en cotutelle avec la Faculté d’art de l’Université d’Antioquia de Medellín (Colombie). Sa recherche « Les récits de guerre : comment l’art véhicule la mémoire du conflit armé en Colombie » aborde des questions liées à la situation sociale et politique du pays. Le travail s’articule autour de deux axes : la réparation des victimes et les alternatives à la violence à travers l’art. Les cas d’étude abordés sont la « résistance pacifique » par le street art du collectif Casa Kolacho dans la Comuna 13 à Medellín et le Festival d’arts de la scène Selva Adentro dans le Chocó, au sein d’un campement d’ex-combattants de la guérilla des FARC.

Ses travaux ont été présentés lors de différentes manifestations académiques en France, en Colombie, en Argentine, au Canada, au Portugal et en Irlande. Membre et co-rédactrice en chef de la revue pluridisciplinaire Les chantiers de la création (ED354, AMU), membre du collectif interdisciplinaire de jeunes chercheurs Migrations et altérités (AMU), du collectif de jeunes chercheurs Frontières (ED354, AMU), du collectif QUETZAL (Questions Théâtrales dans la Zone d’Amérique Latine) et intervenante en italien et en espagnol pour l’École d’autodidaxie Sup de Sub à Marseille et à Paris.

Articles dans des revues à comité de lecture

2021 « Festival d’arts de la scène ‘Selva Adentro’ : un espace d’ouverture vers l’altérité dans la Colombie contradictoire du post-accord de paix », Amerika, no 21.

2018 « El relato de guerra: Cómo el arte transmite la memoria del conflicto en Colombia », Amerika, no 18.

Soumis « L’œuvre d’Astrid Liliana Angulo Cortés. Représentations de la femme afro-colombienne. Stéréotypes et ironies », Cahiers d’études romanes, no 43.

Chapitres d’ouvrages

 2020 « Creación Colectiva, a revolutionary theatrical practice burn in the 60’s. Two Colombian examples: The Teatro Experimental de Cali and the Teatro La Candelaria », in Jorge Almeida et Pinho et Márcia Lemos, Literature and the Arts since the 1960s: Protest, Identity and the Imagination, Cambridge Scholars Publishing, p. 60-78.

Soumis « Why a museum is a place to rest in peace? “Relicarios” by Colombian artist Erika Diettes », in Displaced: Memory, mobility and material culture, New York, Routledge.

Soumis « Prácticas artísticas en contra corriente: el “Graffitour” de Casa Kolacho (Medellín) y el Festival Selva Adentro (Chocó) », in XIII Séminaire international en théorie et histoire de l’art « Frágil », Medellín, Université d’Antioquia.

Articles en ligne

2021 (avec M. Mougin), « Edito », Les chantiers de la création, no 13, mis en ligne le 10 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/lcc/4053. DOI : https://doi.org/10.4000/lcc.4053.

2019 (avec C. Narezzi) « La fin des terres de Loïc Darses », Festival de cinéma engagé, Institut des Amériques.

2019 (avec M. Cazaux) « Soleil Noir de Laura Huertas Millán, un documentaire trompe-l’oeil », Festival de cinéma engagé, Institut des Amériques.

2019 (avec C. Narezzi), « O Processo de Maria Ramos », Festival de cinéma engagé, Institut des Amériques.

Blog personnel: Art et conflit en Colombie


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search