Jeanne Teboul – bio et publications

Biographie

Docteure en anthropologie sociale et historique (EHESS / LISST-CAS), Jeanne Teboul est actuellement post-doctorante (Labex SMS), rattachée au Laboratoire des sciences sociales du politique (IEP Toulouse). Dans ce cadre, elle mène un projet intitulé « Devenir “mort pour la France”. Les dispositifs publics de reconnaissance de l’exception nationale et leurs appropriations ordinaires ».

Ses travaux portent sur la socialisation à la violence dans le cadre de la formation des soldats engagés dans l’armée de terre. Elle s’intéresse également aux politiques publiques de reconnaissance et de mise en mémoire du sacrifice « pour la patrie ».

Principales publications

Ouvrages

2017 Teboul, Jeanne. Corps combattant. La production du soldat, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, coll. « Ethnologie de la France ».

2016 Antichan, Sylvain, Gensburger, Sarah, Teboul, Jeanne & Torterat, Gwendoline. Visites scolaires, histoire et citoyenneté. Les expositions du centenaire de la Première Guerre mondiale, Paris, La Documentation française, coll. « Musées-Mondes ».

Coordination de numéro de revue

2016 Antichan, Sylvain, Gensburger, Sarah & Teboul, Jeanne. « La commémoration en pratiques. Usages et appropriations du centenaire de la Première Guerre mondiale », numéro thématique de la revue Matériaux pour l’histoire de notre temps, n°121-122.

Articles

2016 Antichan, Sylvain, Gensburger, Sarah & Teboul, Jeanne. « Dépolitiser le passé, politiser le musée ? A la rencontre des visiteurs d’expositions historiques sur la Première Guerre mondiale », Culture & Musées, n°28 « Le musée et le politique »,p. 73-92.

2015 Teboul, Jeanne. « Combattre et parader. Des masculinités militaires plurielles », Terrains & Travaux, n°27 « Socialisations masculines, de l’enfance à l’âge adulte », p. 99-115.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.