Publication de Sabrina Melenotte | Des morts qui dérangent

Membre de l’ANR SoV et responsable avec Jean-Pierre Dozon de la tâche 3 qui porte sur « Le passage à l’acte et les méthodes d’exécution », Sabrina Melenotte vient de publier l’article « Des morts qui dérangent : espaces clandestins de la disparition et nécropouvoir au Mexique », dans le no 121 de Cultures & Conflits.

Résumé

Le Mexique traverse actuellement une crise politique et sécuritaire qui accélère une transition funéraire dont le défi est de dépasser la crise médico-légale provoquée par les disparitions et morts en masse. En interrogeant la nouvelle métaphore nationale « le pays est une énorme fosse clandestine », cet article contribue à la réflexion sur les nouvelles frontières de la mort et du politique en pleine redéfinition. À partir d’enquêtes ethnographiques menées dans le Guerrero et le Veracruz, j’analyse quatre nouveaux espaces clandestins, institutionnels et non-institutionnels, de la mort (déchetterie, fosse clandestine, « cuisine », morgue) qui produisent des corps-déchets singuliers du nécropouvoir contemporain. Ainsi, les nouvelles disparitions créent un « gouvernement des morts » au Mexique qui implique une « performance de la souveraineté » irréductible au pouvoir étatique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search