Publication sous la direction de Sabrina Melenotte | Mexique : une terre de disparu.e.s

Sous la direction de Sabrina Melenotte

Avec les contributions de Josemaría Becerril Aceves, Collectif Paris-Ayotzinapa, Emmanuelle Corne, Paola Díaz, Luis López, Sabrina Melenotte, Natalia Mendoza, Marcos Nucamendi, Verónica Vallejo Flores

Le mook Mexique : une terre de disparu.e.s est le fruit d’une collaboration originale et inédite entre une équipe de recherche, des photographes, un collectif de solidarité internationale contre les violences d’État, et la FMSH.

Composé de 19 récits, 2 enquêtes et 1 portfolio, ce nouveau format d’édition et de valorisation de la recherche permet de raconter “autrement” une tragédie humaine et ses conjurations, en vue de s’adresser à un public plus large que les cercles universitaires restreints. Il propose au lecteur des éléments de contextualisation sur les violences et les disparitions au Mexique, des histoires individuelles et des expériences collectives ainsi que des exercices et des expériences d’arts et de mémoires non-officielles.

À l’initiative de l’anthropologue Sabrina Melenotte, ce projet de publication hybride est né de travaux menés dans le cadre de l’ANR “SoV-Sortir de la violence”, et s’est progressivement élargi à de jeunes chercheurs et chercheuses provenant de plusieurs disciplines des sciences sociales (anthropologie, sociologie, histoire) et une photographe référente. Projet collectif et interdisciplinaire, cet ouvrage est le témoin d’une recherche engagée aux côtés des acteurs sociaux d’une histoire en train de s’écrire.

Les équipes de la FMSH ont accompagné le dessein de ce mook sur la photographie, le maquettage, la production, la co-édition et la diffusion des résultats de recherche. Sa parution couronne quatre années d’accompagnement sur le volet diffusion des connaissances de la Plateforme Violence et sortie de la violence. Dans ce cadre, la FMSH a également soutenu la création d’une nouvelle revue, Violence: An international journal, et a assuré l’organisation, la captation et la diffusion de nombreux colloques et séminaires mobilisant des centaines de participantes et participants.

L’ouvrage

Depuis la « guerre contre le narcotrafic » impulsée en 2006, le Mexique est devenu une terre de disparu.e.s.

En donnant voix et visages aux familles de victimes qui suivent les traces de leurs êtres chers, les récits et les photographies de cet ouvrage livrent des clés de compréhension sur la façon dont une société vit dans, avec, contre et après des violences extrêmes et massives.

Face à un État dysfonctionnel et des institutions fragmentées, les recherches « en vie », « dans la nature », auprès des institutions, dans les villes et villages reculés, mais aussi les expressions artistiques et mémorielles, sont autant de clameurs de justice d’une société qui embrasse à bras le corps le destin de dizaines de milliers d’anonymes, disparu.e.s ou retrouvé.e.s mort.e.s.

Consultez l’ouvrage en ligne

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search