Journée d’études 19 avril 2017 : Les nouvelles figures de la radicalisation, MSHS-T/Plateforme Radicalités et régulations

Journée d’études 19 avril 2017 : Les nouvelles figures de la radicalisation / A la suite de l’appel d’offre du CNRS « Attentats Recherche » (novembre 2015), des universitaires toulousains se sont regroupés pour élaborer, sous l’égide de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse (MSHS-T), un projet de plateforme d’expertise que nous avons appelée « Radicalités et régulations ».

Plus d’une vingtaine de chercheurs, provenant des trois universités toulousaines (sciences et techniques, sciences humaines, sciences sociales), ambitionnent de proposer une approche universitaire interdisciplinaire des phénomènes de radicalisations menant à la violence, dans une perspective alternative aux discours des « experts » médiatiques et en lien étroit avec des acteurs de terrain.

Cette participation est gratuite mais, pour des raisons de sécurité et d’organisation, l’inscription est obligatoire. Il vous suffit d’envoyer un mail demandant votre inscription, avant le 24 mars 2017, à l’adresse: philippe.blanc@univ-tlse2.fr

Un plan d’accès à notre rencontre sera adressé aux inscrit-e-s à partir du 24 mars.

D’ici là, vous pouvez contacter:

L’étude scientifique des phénomènes de radicalisation liés à la série d’attentats dont la France a été la cible, vient interroger notre capacité à répondre aux enjeux sociétaux que ces derniers suscitent. Quelle que soit la discipline, les chercheurs se sont mobilisés en vue de développer des connaissances, de préconiser des moyens de prévention, de prises en charge sollicités par diverses commandes/demandes sociales. Toutefois, l’étude et le traitement du phénomène de radicalisation et de ses expressions ne peuvent se réduire à une lecture statique et multifactorielle. Ils doivent impliquer des regards croisés capables de restituer leur hypercomplexité convoquant des savoirs sociologiques, psychologiques, éducatifs, politiques, juridiques, informatiques… Ainsi, comment répondre de notre place de chercheurs et de professionnels d’horizons divers aux attentes sociétales quant à la compréhension des réseaux, des processus de radicalisation et de leurs préventions ? Comment penser l’articulation entre la recherche scientifique et l’action publique face au terrorisme ? Cette journée se donne pour objectif de faire un état des connaissances sur les nouvelles figures de la radicalisation, de présenter des projets de recherche en cours et à venir, ainsi que les actions mise en œuvre auprès des acteurs sociaux, politiques et scientifiques. Elle est l’occasion de penser les méthodes de travail qui permettrons de croiser les regards et favoriser les synergies scientifiques. In fine, cette journée est aussi l’occasion de formaliser et de renforcer un travail de réflexion transdisciplinaire déjà engagé par le groupe « Radicalités et Régulations » de la Maison des Sciences de l’Homme de la Société de Toulouse (https://radicalite.hypotheses.org/).

INSCRIPTION OBLIGATOIRE AVANT LE 24/03 AUPRES DE M. PHILIPPE BLANC philippe.blanc@univ-tlse2.fr 2

PROGRAMMELes nouvelles figures de la radicalisation

8h30 – 9h : Accueil 9h – introduction de la journée : Jérôme FERRET, directeur adjoint de la MSHS T Les radicalités et leurs régulations •

9h30 – 1re table ronde : Attentats : mémoires, traumatismes et réactions sociales – Silvia Rosa SIGALES-RUIZ, Universidad de Colima (Mexique) Faculté de psychologie Chercheure Associe au LERASS : Réactions psychiques des victimes en situations d’urgence. – Jacques PY, Pr de Psychologie, UT2J : La place des techniques d’entretien dans la lutte contre le terrorisme. – Fanny VERKAMP, MCF de Psychologie, UT2J : La crise migratoire sous le spectre de la menace terroriste : Influence des discours médiatiques et politiques sur les préjugés des français envers les réfugiés.

10h45 – 11h15 : pause •

11h15 – 2e table ronde : Radicalisation : contextes, réseaux, parcours – Séraphin ALAVA, Pr en Sciences de l’Education, UT2J : lien entre médias sociaux et radicalisation. – David VAVASSORI, MCF–HDR en Psychologie Clinique et Psychopathologie, UT2J : L’adolescence comme paradigme pour penser le processus de radicalisation. – Jerôme FERRET, MCF–HDR en sociologie, UT1C : Etat des savoirs sur les processus de « radicalisation » en sciences sociales. – Zohra GUERRAOUI, MCF en Psychologie Interculturelle, UT2J : Radicalisation d’adolescents : le point de vue des parents. 13h –

14h30 : Pause déjeuner (sur place) •

14h30 – 3e table ronde : L’action publique et la science : quelle articulation face au terrorisme ? – Séraphin ALAVA, Pr en Sciences de l’Education, UT2J : Actions de prévention au niveau scolaire et montrer une typologie de ces actions éducatives. – Pascal MARCHAND, Pr en Sciences de l’information et de la communication, Lerass/UPS : Négocier avec des individus « radicalisés » : registres argumentaires et mondes lexicaux. – Josiane MOTHE, Pr en informatique, IRIT/UPS : La détection de signaux faibles à partir de corpus de textes.

15h45 – 4e table ronde : Implications légales et éthiques des recherches et actions – Céline CASTETS-RENARD, Pr de Droit Privé, UT1C : Collecte massive des données personnelles dans la prévention et lutte contre le terrorisme. – Marie-Hélène GOZZI, Mcf–Hdr, UT1C : Aspects de politique criminelle, lutte contre le terrorisme et radicalisation

16h35 : Synthèse – Pascal MARCHAND et discussion ouverte Enjeux et perspectives à moyen et long terme.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.