Jean Rivelois et Sabrina Melenotte dans l’émission Cultures monde, France Culture : “Que viva Mexico! : quand la société civile se substitue à l’État” | 14 mars 2018

 

Sabrina Melenotte, anthropologue et coordinatrice de la Plateforme Violence et sortie de la violence, membre de l’ANR SoV, est intervenue aux côté de Jean Rivelois, sociologue et membre de la tâche 4 de l’ANR SoV, pour parler des violences au Mexique et plus précisément de la position de la société civile face à ces violences.

Trois ans après la disparition de 43 étudiants mexicains, des révélations inédites ont dévoilé l’existence d’un système institutionnalisé de disparitions forcées dans l’Etat du Veracruz. Entre violence d’État, disparitions et féminicides, comment s’organise la société civile face à l’impunité?

Trois ans après la disparition de 43 étudiants dans l’État du Guerrero, sur la côte ouest du Mexique, un suspect de premier plan, membre du cartel des Guerreros Unidos vient d’être arrêté, relançant l’espoir que cette affaire qui avait bouleversé le pays soit enfin élucidée.

Selon la version officielle, les jeunes auraient été tués par des hommes du cartel avant que leurs corps ne soient brûlés, mais une contre-enquête conteste cette version et a mis en lumière la participation de l’armée et de la police fédérale.

Au même moment, dans l’État du Veracruz, sur la côte est, un procès a dévoilé l’existence d’un système institutionnalisé de disparitions forcées, mis en place par les forces de l’ordre. Au Mexique, 34 000 personnes environ ont disparues depuis le lancement de la guerre contre le narcotrafic en 2006 et le nombre de morts en 2017 a atteint un nouveau record.

Alors, face à cette violence qui se généralise, alors que l’État se montre corrompu ou défaillant, comment la société civile s’organise-t-elle ? Quels sont ses recours pour se défendre, rechercher les personnes disparues, obtenir justice ?

Et comment la révolution zapatiste tente-t-elle d’imposer un nouveau mode de gouvernance dans l’État du Chiapas.

La séance en podcast:

Retrouvez l’ensemble des épisodes ici :

1/4 Les partis historiques feront-ils les frais du “dégagisme”?

2/4 Le Mexique peut-il sortir de sa dépendance économique vis-à-vis des Etats-Unis ?

4/4 De Palenque à Teotihuacán : la fabrique d’un patrimoine commun

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.