Colloque international “Sortir de la violence, construction de paix et mémoire historique”, Bogotá, 12 & 13 juin 2017

Les 12 et 13 juin prochains, plusieurs membres de l’équipe SoV vont participer au colloque international “Sortir de la violence, construction de paix et mémoire historique” organisé à Bogotá en partenariat avec le Centre national de la mémoire historique (CNMH).

La contribution des politiques de mémoire à la reconstruction sociale

Théâtre de violences extrêmes, l’Amérique latine a également fait l’objet, ces dernières années, de nombreuses expériences de sortie de violence, notamment au travers de négociations de paix, de transitions démocratiques, de processus de mémoire ainsi que de mobilisations sociales et culturelles liées à l’exigence d’ouverture d’espaces démocratiques et à la demande d’une nouvelle interprétation du passé récent.

Malgré les nombreuses études de cas, il est peu commun de développer des réflexions transversales et encore moins des efforts collectifs qui permettent, comme nous nous proposons de le faire, de dépasser l’analyse étatique et contre-étatique, afin de rendre visibles les acteurs sociaux et culturels de base, qui se sont confrontés de manière créative à l’expansion de la violence.

La longue histoire d’entrée et de sortie de violence de la Colombie et les négociations de paix actuelles, qui représentent un point d’inflexion du cycle de la guerre et ouvrent la porte à la construction d’un nouveau cadre de cohabitation pacifique, font de ce pays un cas privilégié pour une réflexion comparée et générale sur le thème proposé.

Axes de réflexion

  • Réfléchir à la contribution des politiques de mémoire en vue de la reconstruction sociale, à la fin des guerres internes ou des régimes autoritaires marqués par la violence politique.
  • Analyser de manière comparée les particularités et les apports des cas latino-américains aux politiques de mémoire.
  • Évaluer le cours des expériences de mobilisation sociale aux termes de longues périodes de violences et leur apport à la consolidation de la démocratie et de la culture de paix.

Partenaires

Ce colloque international est organisé par le Centre national de la mémoire historique (CNMH), la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et l’Institut d’Études politiques et relations internationales (IEPRI).

Avec le soutien de l’Ambassade de France en Colombie, l’Institut français et l’Agence nationale de la recherche (ANR).

Détails

Colloque international 12 & 13 juin 2017

Université nationale de Bogotá
Auditorium Virginia Gutiérrez
Bâtiment Rogelio Salmona

Cette rencontre à Bogotá fait partie d’un projet international de longue date portée par la Plateforme Violence et sortie de la violence, au sein de laquelle de nombreuses activités académiques se sont déroulées ces dernières années, et qui seront suivies d’autres développements, parmi lesquels une rencontre à l’initiative des mêmes institutions organisatrices à venir au mois de novembre 2017 à Paris, dans le cadre de l’année France-Colombie 2017.

Programme

Télécharger le programme complet

12 juin

Table ronde 1 : Métamorphoses et expansion de la violence : vidéos ici

Cette table abordera les questions relatives aux multiples interactions des phénomènes contemporains de la violence et réfléchira au défi que représente cette capacité expansive face aux efforts de consolidation des actions définitives de sortie de violence.

Eduardo Pizarro
Ganamos la paz y perdimos el posconflicto

María Victoria Uribe
Violencia persistente y paz esquiva enColombia

Teófilo Vásquez
Grupos armados posdesmovilización (2006-2015)

Michel Wieviorka
Metamorfosis de la violencia: exacerbación de la subjetividad y referencia a los garantes meta-sociales.

Frédéric Massé
De los actores armados criminalesa los actorescriminales armados: implicaciones para el postconflicto.

Jerôme Ferret
Radicalismosen el sur de Francia y el País Vasco: pistas para entender la metamorfosis de la violencia y sussalidas

Table ronde 2 : Sortie de violence et Mémoire historique : vidéos ici et ici

Cette table réfléchira aux développements et aux portées de la mémoire historique générant de nouveaux sens du passé, qui offrent la possibilité d’impulser des processus de réconciliation ouvrant la voie à une sortie définitive à la violence.

Andrés Suárez
Las violencias invisibles y los miedos a la paz.

Sophie Daviaud
Las lecciones de Justicia y Paz a la hora de abordar la Jurisdicción Especial para la Paz.

Elizabeth Lira
El tratamiento del pasado: políticas de verdad, justicia, reparación y memoria.

María Emma Wills
La memoria histórica integradora: ¿desafío o imposibilidad?

Martha Nubia Bello
La memoria de las víctimas y la construcción de paz en Colombia.

Sabrina Melenotte
Ayotzinapa o la “verdad histórica” a debate.

13 juin

Table ronde 3 : Mouvements sociaux et participation citoyenne à la sortie de la violence : vidéos ici

Cette table discutera les perspectives de reconstruction du tissu social après de longues périodes de guerre ou d’autoritarismes et s’intéressera au champ qui s’ouvre à de nouveaux acteurs sociaux pour s’affirmer comme sujets et protagonistes d’un nouvel ordre qui garantisse la consolidation d’une sortie de violence.

Víctor Manuel Moncayo
Significado del acuerdo de paz y conflicto social.

Narda Henríquez
Derechos Humanos y cuestiones de género en el proceso político peruano: voces, movilizaciones y silencios en tiempos de guerra y de reparaciones.

Oscar David Montero
La construcción de paz desde las resistencias de los pueblos indígenas de Colombia.

Ricardo Peñaranda
Actores sociales y organizaciones insurgentes a la salida de la violencia.

Yvon Le Bot
Violencias, salidas de la violencia, movimientos sociales

Marie-ChristineDoran
Violencia y criminalización de movimientos sociales a la salida del conflicto.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.