8 novembre 2018 | Louis Gautier, “Décider sous le choc : préparation des décisions et gestion de crise, le cas des attentats du 13 novembre 2015” | Séminaire Violence et sortie de la violence | FMSH

Séminaire de la Plateforme Violence et sortie de la violence 

Co-animé par Michel Wieviorka, Pierre Conesa, Jean-Pierre Dozon, Farhad Khosrokhavar et Yvon Le Bot.

Co-organisé par Sabrina Melenotte et Sylvain Antichan

8 novembre 2018

17h30-19h30 | Salle A3-35 | 54, bd Raspail 75 006 Paris

Louis Gautier

Décider sous le choc : 
préparation des décisions et gestion de crise, le cas des attentats du 13 novembre 2015

Sur inscription: inscription.seminaire@msh-paris.fr

(inscription automatique par l’envoi d’un mail)

La séance se déroulera selon les règles du Chatham House.

Présentation de la séance :
Louis Gautier a occupé différentes fonctions dans le système décisionnel français en charge des questions de défense et de stratégie internationale de la France (cabinet civil du ministère de la Défense, cabinet du Premier ministre…) tout en continuant une carrière d’enseignant (professeur associé en Science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et directeur de la Chaire « Grands enjeux stratégiques contemporains » depuis 2012).Il était au moment de la vague d’attentats qui a frappé la France en 2015 et 2016, Secrétaire Général de la Défense nationale et de la Sécurité nationale depuis un an. Le SGDN est un service interministériel rattaché au Premier ministre que les Américains ont copié après les attentats du 11 septembre pour créer la Homeland defense. Louis Gautier souhaite exposer comment fonctionne le système décisionnel en situation de crise grave, tirer quelques conclusions et répondre aux questions que les chercheurs se poseraient sur les décisions et les débats qui ont suivi la vague d’attentats (290 morts et 900 blessés). Le SGDSN est l’un des deux fonctionnaires qui participent aux Conseils de Défense présidés par le Président de la République. Le SGDN ne dispose pas de budget de financement de recherche.
Sa présentation tentera de répondre aux 3 questions qui traversent le thème du séminaire :

– De quelles informations disposiez-vous sur le risque d’attentats avant janvier 2015 ? Quels services ou administrations vous ont semblé avoir la vue la plus juste de la situation ? 

– Étiez-vous en rapport avec des chercheurs ou des universitaires avant et pendant les attentats ? Et si oui de quelle façon ?

– A posteriori vous semble-t-il que les décisions auxquelles vous avez participé auraient été différentes avec des analyses et des études plus approfondies ?


Principales publications : 

Jaurès actuel, les socialistes et la guerre, FJJ, 2014

La défense de la France après la guerre froide, PUF, 2009 Table rase, Flammarion, 2006 

Face à la guerre, Table ronde, 2004 Mitterrand et son armée, Grasset, 1999

La nouvelle politique économique : L’État face à la mondialisation, PUF, 1997


Programme prévisionnel 2018-2019
Les séances avec les décideurs politiques se feront selon les règles du Chatham House.

Hormis exception, toutes les séances se tiendront entre 17h30 et 19h30 dans la salle A3-35 au 54 bd Raspail 75006 Paris

22 novembre  | Hubert Védrine | (séance à la Maison Suger) S’informer pour décider : quel rôle joué par la recherche pour la prise de décisions dans des crises internationales?

6 décembre |Jacques Sémelin|Autour de son dernier ouvrage La survie des juifs en France. 1940-1944 (séance exceptionnelle à Toulouse dans le cadre de l’ANR SoV)

20 décembre | Jean-François Bayart | Violence et religion dans le champ africano-français

10 janvier | Général Henri Bentegeat | La décision politique d’engager la force armée en temps de crise 

31 janvier | Benjamin Stora France – Algérie : une impossible sortie de guerre ? 

7 février | Michel Foucher | Chercheurs et décideurs : assurer sans inspirer? 

14 février | Sandrine Lefranc | (à confirmer)

 21 février | Amiral Pierrick Blairon | Retour d’expériences sur la décision politique en temps de crise : de l’ex-Yougoslavie à l’Afghanistan 

14 mars | intervenant à définir

 21 mars | Jean-Claude Cousseran | Retour d’expérience sur la révolution iranienne

28 mars | Alain Juillet | La gestion de crise face à la violence sociale, politique ou militaire: nécessité de l’information pour la prise de décision et l’ouverture du dialogue 

11 avril | Eric Lair | La Colombie entre guerre et paix : (dis)continuités de la violence des guérillas et des paramilitaires 

9 mai | Victoria Sanford | Anthropological Methods for Documenting Human Rights Violations and Genocide 

23 mai | Veena Das |A Child Disappears: Law and Violence in the Interstices of Everyday Life

Vous pouvez retrouver les séances passées du séminaire à cette adresse: Séminaire violence et sortie de la violence

Pour rappel :

La Plateforme Violence et sortie de la violence regroupe et met en réseau près de 300 chercheurs de toutes les nationalités et de toutes les disciplines, afin d’analyser les ressorts de la radicalisation, dans ses différents contextes, et les stratégies de prévention, de résolution des conflits et de sortie de la violence. Elle a été mise en place en 2015 et est sous la responsabilité de Michel Wieviorka et Jean-Pierre Dozon. Elle se compose notamment des Observatoires des radicalisations et de la sortie de la violence.

L’Observatoire des radicalisations étudie les ressorts de la radicalisation et des violences extrêmes dans différents contextes, en Amérique latine, en Afrique, en Asie, dans leurs différentes modalités et dans leurs dimensions politiques et religieuses, afin de rendre intelligible un phénomène éminemment complexe, sans le réduire à l’islamisme radical.

L’Observatoire international de la sortie de la violence se propose de structurer un nouveau domaine de recherche pour produire des connaissances à la fois empiriques et théoriques, et faire se rencontrer, dans une démarche résolument comparative, des études et rapports trop souvent disparates. Il vise également à accueillir des chercheurs étrangers reconnus internationalement pour mettre en place un réseau et renforcer, au travers de conventions, la coopération scientifique. 

Principales activités de recherche :

– Le Panel international sur la sortie de la violence

– L’ANR SoV – Sortie de la violence

– L’étudeImpact social et politique des attaques terroristes en France

– Revue Violence. A Journal (lancement premier semestre 2019)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search